L’analyse des inventaires de production de truffes méditerranéennes (Tuber Melanosporum) en Europe, entre 1970 et 2006, montre une baisse régulière des récoltes. Cette baisse, qui présente des tendances similaires en Aragon espagnol et dans le Périgord français, est à l’origine de la hausse du prix des truffes culminant maintenant à 2000 euros le kilo.

Une étude scientifique a récemment montré qu’il existe une corrélation positive entre la production de truffes et le total des précipitations estivales (de juin à aout) ainsi qu’une corrélation négative entre cette production et les maximas de température estivale. Le décalage temporel entre les événements climatiques de l’été et la production hivernale de truffes traduit la complexité des échanges nutritifs entre l’arbre, le mycélium du champignon et sa fructification cad la truffe.

Les modélisations de l’évolution du climat jusqu’en 2100 prévoyant, pour le bassin méditerranéen, une élévation de la température et une réduction des précipitations estivales, la production de truffes méditerranéennes devrait continuer à décroitre en Aragon comme dans le Périgord. L’optimum de pluviosité et de température pour la croissance de ces truffes se déplacerait vers les zones calcaires du nord des Alpes où la culture d’une espèce indigène comme Tuber Aestivum devrait augmenter.

Source : Nature Climate Change, Vol 2, December 2012 « Drought-induced decline in Mediterranean truffle harvest ».

Partager

 

logoCtp

 

logoTourbillon2


ue feder.png

logoAndorre

logoAquitaine

logoAragon

logoCatalogne

logoPaysBasque

logoLr

logoMP

logoNavarre