L'étude publiée par l’Oficina Catalana del Canvi Climàtic (OCCC), dans le cadre de la Stratégie Catalane d’Adaptation au Changement Climatique, l’étude vise à utiliser les chauves-souris comme bio-indicateurs pour évaluer les impacts du changement climatique en Catalogne, déjà fait avec les oiseaux et les papillons depuis des années.

Selon les données obtenues par l’étude développée par le musée de Granollers, à la demande de l’OCCC, l’augmentation des températures à l’automne a un impact négatif sur la condition physique de certaines espèces de chauves-souris lors du printemps-été suivant, surtout les espèces fisuricoles.

D’autre part, les femelles d’espèces migratrices quittent la Catalogne pendant l’été, comportement qu’il conviendrait de suivre de plus près étant donné qu’il est lié aux conditions météorologiques et, selon des études récentes, au changement climatique.

Enfin, l’effort réalisé afin de mieux connaître l’utilisation de l’environnement de la part de l’Oreillard alpin a permis de voir qu’il utilise des niches, des fissures dans la roche et des cabanes pour s’y réfugier. Des données de l’année 2012, il ressort que la sécheresse a un effet négatif sur la survie de l’espèce, avec une diminution du nombre de pâturages disponibles et moins de femelles capables d’avoir des petits.

Plus d’information et l’étude à télécharger: OCCC






Partager

 

logoCtp

 

logoTourbillon2


ue feder.png

logoAndorre

logoAquitaine

logoAragon

logoCatalogne

logoPaysBasque

logoLr

logoMP

logoNavarre