Fin 2012, La République des Pyrénées publie un article intitulé «Des montagnes sans glaciers». Un titre en forme de signal d’alerte déclenché par l’interview de deux membres du conseil scientifique de l’OPCC : Serge Planton et Pierre René.

Serge Planton, de Météo France, nous rappelle tout d’abord que «selon les simulations de Météo France, pour le quart Sud-Ouest de la France englobant la chaîne pyrénéenne, le réchauffement sera de +1,1° à +2,1° pour la période 2021-2050 par rapport à la période de référence (1961-1990)», et ce, quelles que soient les émissions de gaz à effet de serre à venir, par inertie du système climatique réagissant aux émissions passées. Pour le milieu montagnard, une hausse de 2° de la température peut s’illustrer comme une élévation de 300 m du climat, élévation dont les conséquences pèseront tant sur la survie des glaciers que sur celle de certaines espèces vivantes. Les simulations menées par les chercheurs de Météo France indiquent également pour l’enneigement, «une forte baisse dans un futur proche (2020-2050)» et pour les sécheresses, «une extension spatiale et temporelle».


ossue1911

                  Glacier d’Ossoue, Vignemale, 1911 © L. Gaurier
ossue2011

Glacier d’Ossoue, Vignemale, 2011 © P. René
         
Face à cette évolution du climat en cours et particulièrement à cause des hausses de la température estivale, les glaciers pyrénéens régressent. Pierre René, glaciologue et Président de l’association Moraine, cite en exemple le glacier d'Ossoue, au Vignemale, qui a perdu 5 à 7 hectares depuis 2000 avec une surface maintenant réduite à 45 hectares. Même si les conditions de persistance des glaciers dépendent de paramètres autres que la température estivale comme l’exposition et les précipitations, il est probable, qu’au milieu du XXIème siècle, les Pyrénées ne comptent plus de glaciers en tant que tels (cad d’une surface supérieure à 2 hectares) mais seulement quelques lambeaux de glace morte. Cette fonte impacte la biodiversité qui se développe en lien avec les glaciers ainsi que les paysages et itinéraires des sommets. Leur surface actuelle étant déjà très réduite, les ressources en eau ne devraient toutefois pas être significativement touchées par leur disparition complète.

L’article complet à lire sur La République des Pyrénées.

Pour en savoir plus consultez le site de l'Association Moraine et l'article sur le Suivi du glacier d'Ossue publié à l'OPCC.
Partager

 

logoCtp

 

logoTourbillon2


ue feder.png

logoAndorre

logoAquitaine

logoAragon

logoCatalogne

logoPaysBasque

logoLr

logoMP

logoNavarre