Dans le cadre de la COP21, la coordinatrice de l'Observatoire du Changement Climatique, Idoia Arauzo, a assisté à un événement parallèle aux négociations intitulé « Une montagne de changement climatique : le Mont-Blanc sous surveillance ». Lors de cette table ronde, Idoia a eu la chance de connaître en personne les conclusions de certaines recherches sur les effets du changement climatique dans les Alpes menées par le Centre de Recherches sur les Écosystèmes des Altitudes (CREA), et par l'université de Lausanne.

Mesa redonda CREA AlpesTout comme dans les Pyrénées, une hausse des températures, le déplacement d'espèces végétales, la fonte des glaciers et le dépérissement d'espèces forestières, entre autres conséquences du changement climatique, ont également été observés dans les Alpes.

Durant la COP21, le CREA Mont-Blanc a également présenté la plate-forme citoyenne Phenoclim, lancée il y a plus de 10 ans. La science citoyenne est une forme de recherche scientifique permettant et promouvant la participation des citoyens au recueil de données et d'observations scientifiques. Les citoyens peuvent ainsi apporter de la valeur ajoutée à la recherche tout en acquérant de nouvelles connaissances ou aptitudes.

L'Observatoire Pyrénéen continuera à analyser ce type d'initiatives de science citoyenne afin de promouvoir à l'avenir une action de ce genre dans les Pyrénées.

Cette action élargira les informations de base du géoportail de l'OPCC que vous pouvez voir ici.
Partager

 

logoCtp

 

logoTourbillon2


ue feder.png

logoAndorre

logoAquitaine

logoAragon

logoCatalogne

logoPaysBasque

logoLr

logoMP

logoNavarre