Au sein du projet POCTEFA FLORAPYR, l'Université de Barcelone a coordonné l'installation de dispositifs de chauffage passif appelés Open Top Chambers (OTC) pendant l'été 2017. Ces dispositifs provoquent une légère augmentation de la température qui permet faire des prédictions des conséquences à court et à moyen terme d'un réchauffement climatique sur la végétation étudiée, dans le contexte du changement climatique actuel. Les OTC augmentent légèrement la température de la surface du sol et de la végétation y poussant dessus, sans modifier d'autres variables atmosphériques. Dans des expériences précédentes centrées en végétation de landes de haute montagne dans les Pyrénées catalanes, la moyenne estivale de l'augmentation de température était d'entre 1,1 ºC et 2,1 ºC. Ces OTC suivent les spécifications recommandées dans les expériences des International Tundra Experiments (ITEX), en cours pendant plus de 20 ans dans différents habitats arctiques et alpins : elles ont la forme d'un tronc pyramidal à base hexagonale, et sont conçues pour résister à différentes facteurs météorologiques comme des bourrasques et des chutes de neige.
Selon les prévisions actuelles de changement climatique, les espèces des combes à neige sont celles plus directement menacées. Leur habitat se trouve dans des endroits longuement enneigés de haute montagne, où les espèces des prairies voisines ne sont pas suffisamment compétitives du fait de la brièveté de la période végétative ; Une réduction des précipitations et de la durée d'enneigement permettrait la colonisation de ces habitats par des espèces des pâturages, ou d'écologie plus large. Avec l'installation des OTC on souhaite simuler le réchauffement prévu par les scénarios de changement climatique afin de prédire comment la végétation des combes à neige, et en particulier l'arbrisseau nain Salix herbacea, va répondre à l'augmentation réelle des températures. Avec cet objectif, on a caractérisé la végétation existante dans chaque OTC ainsi que dans le même nombre de parcelles témoins (parcelles où le réchauffement n'est pas appliqué), dans chaque site d'étude. Aussi, pendant l'été 2018, des échantillons de sol et de matériel végétal de Salix herbacea seront obtenus pour élaborer une caractérisation écologique et fonctionnelle au moment initial de l'expérience. Dans quelques années, cinq ans peut-être, des échantillons seront prélevés à nouveau, cette fois à l'intérieur et à l'extérieur des OTC, afin d'évaluer les différences éventuelles entre le réchauffement expérimental et celui dû à un changement climatique réel.

top 1
Figure 1. Une Open Top Chamber installée dans la combe à neige de Ratera.

top 2.jpg
Figure 2. Localisation des sites de suivi du projet FLORAPYR (point bleu) et des sites de simulation du changement climatique (cercle rouge).
top 3
Figure 3. Évolution entre les années 2013 et 2017 des températures à la surface du sol d'une localité de combe à neige avec Salix herbacea.
Partager

 

logoCtp

 

logoTourbillon2


ue feder.png

logoAndorre

logoAquitaine

logoAragon

logoCatalogne

logoPaysBasque

logoLr

logoMP

logoNavarre