Climat futur

Vous êtes ici

Les projections du climat à venir

Malgré les incertitudes liées aux scénarii socio-économiques à venir et les limitations des modèles numériques utilisés pour obtenir les projections climatiques, les principaux modèles climatiques coïncident avec une intensification du réchauffement planétaire au cours des prochaines décennies et plus particulièrement dans les zones de montagne. Cela pourrait entraîner une intensification de la variabilité du climat et des tendances identifiées jusqu’à présent au niveau de l’évolution des principales variables climatiques. Si ces projections se confirment, elles pourraient avoir d’importants effets sur les caractéristiques climatiques, hydrologiques, environnementales et paysagères de la bio-région pyrénéenne.

Une première évaluation probabiliste de prédiction météorologique à venir a été effectuée à partir des résultats préliminaires des projections climatiques réalisées dans le cadre du projet CLIMPY (à partir des données d’un ensemble de modèles climatiques mondiaux et de combinaisons de modèles climatiques régionaux) et en prenant en compte les quatre scénarii d’émissions globales (RCP2.6, RCP4.5, RCP6.0, RCP8.5; RCP, à partir de leurs sigles anglais Representative Concentration Pathways, sachant que le RCP2.6 est le scénario le plus optimiste et que le RCP8.5 est le plus pessimiste). Ladite évaluation est résumée ci-après :

Selon les projections réalisées, une augmentation significative des températures maximales et minimales quotidiennes est attendue au fil du XXIe siècle, selon les trois scénarii émissifs analysés (RCP4.5, RCP6.0 et RCP8.5) (figure 4), durant toutes les saisons de l’année et dans toute la zone des Pyrénées. Cette augmentation serait plus rapide pour le scénario RCP8.5, compte tenu d’un scénario émissif plus intense. Les incertitudes liées aux scénarii RCP et aux modèles climatiques mondiaux augmentent au fil du siècle.


Figure 1. Évolution de l’anomalie moyenne annuelle des températures maximales (gauche) et des températures minimales (droite). Source : Projet CLIMPY

  • Pour l’horizon 2030, le changement de la valeur moyenne des températures maximales par rapport à la période de référence (1961-1990) pourrait se situer, en moyenne pour toute la zone des Pyrénées, entre 1 ºC et 2,7 ºC pour le scénario RCP8.5. Des augmentations semblables ou légèrement inférieures sont obtenues pour les températures minimales (entre 0,9 ºC et 2,2 ºC pour le scénario RCP8.5).
  • Pour l’horizon 2050, le réchauffement sera un peu plus important. Pour les températures maximales, les fourchettes oscilleront entre 2,0 ºC et 4,0 ºC et 1,4 ºC et 3,3 ºC pour les scénarii RCP8.5 et 4.5 respectivement, tandis que les fourchettes oscilleront entre 1,7 ºC et 3,3 ºC et 1,2 ºC et 2,8 ºC pour les températures minimales.

type="accordion"title="Leer más" icon="fa fa-plus" expand="false"

  • En fin de siècle, les intervalles de valeurs s’élargissent davantage, tout comme l’amplitude des changements. De même, la séparation entre les évolutions associées aux RCP est plus évidente. Pour les températures maximales et pour le RCP8.5, en moyenne, le changement annuel oscillerait entre 4,3 ºC et 7,1 ºC, tandis que pour le RCP4.5, il varierait entre 1,9 ºC et 4,2 ºC. Pour les températures minimales, les intervalles correspondants se situeraient entre 3,6 ºC et 6,0 ºC, dans le premier cas, et entre 1,6 ºC et 3,5 ºC dans le deuxième.

Quant à l’évolution des précipitations à venir, il n’y a pas de changements significatifs au cours du XXIe siècle, ceux-ci n’ayant que peu d’influence sur leur évolution, au moins en ce qui concerne les valeurs moyennes (figure 2). Le nombre de modèles qui indiquent des augmentations dans les précipitations moyennes est semblable au nombre de modèles qui indiquent une baisse de celles-ci. Les incertitudes augmentent au fur et à mesure que nous nous approchons de la fin du siècle, surtout dans le cas du scénario RCP 8.5.

 


Figure 2. Évolution de l’anomalie moyenne des précipitations. Source : Projet CLIMPY

Les premiers résultats relatifs à l’évolution de l’épaisseur moyenne de la neige dans les Pyrénées indiquent une baisse significative de l’épaisseur de la neige malgré la forte variabilité interannuelle. Ainsi, dans les Pyrénées centrales, à une altitude de 1 800 m, l’épaisseur moyenne de la neige pourrait diminuer de moitié d’ici 2050 selon la référence actuelle, tandis que la période de permanence de la neige au sol réduirait de plus d’un mois.

Géoportal

 

 

 

 

Accès

Comité Technique et Comité exécutif

Govern d'Andorra Région Nouvelle-Aquitaine Gobierno de Aragón Generalitat de Catalunya Eusko Jaurlaritza | Gobierno Vasco Occitanie Nafarroako Gobernua | Gobierno de Navarra


Comité de pilotage et partenaires du projet OPCC2

FORESPIR CTP Universidad Zaragoza IPE - CSIC Conservatorie Botanique National EEAD - CSIC brgm


Cofinanceurs du projet OPCC2

Occitanie alima'agri POCTEFA Fundación Biodiversidad PIMA adapta

OBSERVATOIRE PYRÉNÉEN DU CHANGEMENT CLIMATIQUE

Avenida Nuestra Señora de la Victoria, 8
22.700 - Jaca
Huesca - España

+34 974 36 31 00
info_opcc@ctp.org

Contactar