Flore

Vous êtes ici

Le réchauffement planétaire altère la croissance et provoque des changements au niveau de la productivité de nombreuses espèces de flore.

Les changements au niveau des différents paramètres climatiques et l’augmentation de la concentration atmosphérique de CO2, influent sur la photosynthèse et ont des effets sur la croissance et le développement de toute la végétation.

La réponse des plantes de montagne aux conditions extrêmes peut les faire déboucher sur des situations critiques, si ces conditions s’accentuent à cause du changement climatique et si, en plus, de nouvelles espèces plus compétitives arrivent.
Paradoxalement, la couverture neigeuse moindre, provoquée par le changement climatique, réduit l’effet isolant durant l’hiver, soumettant la flore des sommets aux températures extrêmes. 

 

Le changement climatique provoque des changements au niveau du cycle de vie de nombreuses plantes de haute montagne.

Le changement climatique est en train de provoquer des changements au niveau des différentes étapes de la vie des plantes, comme l’avancement de l’apparition des premiers bourgeons au printemps ou la plus grande durée de la période de croissance.

 

 

L’action combinée du changement climatique et de l’activité humaine est capable d’altérer la répartition et la composition de la flore ainsi que la diversité de la végétation en haute montagne.

Selon des études réalisées dans d’autres montagnes, l’effet combiné du changement climatique et de l'action de l’homme est en train de provoquer des changements au niveau de la répartition des différentes espèces, en altérant la composition caractéristique des communautés de montagne, en diminuant leur diversité et en favorisant l’accélération du processus de thermophilisation.

Une tendance générale vers l’augmentation du nombre d’espèces ayant besoin de chaleur a été détectée, au détriment du nombre d’espèces ayant besoin de conditions plus froides (phénomène appelé la thermophilisation).
Dans les zones les plus élevées, habitées par des espèces spécialistes et adaptées au froid, les changements de répartition pourraient déboucher sur leur extinction locale en raison de la disparition progressive des conditions appropriées pour leur développement.

 

La somme des facteurs climatiques et anthropiques pourrait entraîner des modifications de la flore pyrénéenne, au point de mettre en danger sa capacité de fournir d’importants biens et services.

L’altération de la composition, du cycle de vie et de la répartition de la flore, en combinaison avec les changements d’utilisation des sols et d'autres facteurs de stress d’origine humaine, peuvent entraîner des altérations au niveau des écosystèmes qui mettraient en danger des services écosystémiques fondamentaux comme la préservation d’espèces et d’écosystèmes sensibles, le maintien de la continuité écologique, les valeurs éducatives et scientifiques de la flore typique de montagne ou encore l’attrait touristique du territoire.

 

Recommandations :

  • Reconsidérer les objectifs de gestion, compte tenu des nouveaux enjeux climatiques, mais avec la difficulté du manque de certitude vis-à-vis des scénarii (en particulier concernant les précipitations), d’un point de vue pan-pyrénéen.
  • Réduire à l’échelle locale les pressions d’origine humaine qui pourraient limiter la capacité de la biodiversité à s’adapter au changement climatique et mondial (fragmentation des écosystèmes, introduction d’espèces, pollution génétique…).
  • Reconnaître et améliorer les fonctions des espaces protégés pyrénéens et la continuité entre eux.
  • Préserver les zones identifiées en tant que « refuges », en faisant particulièrement attention aux zones où se développent les populations d’espèces rares ou menacées, ainsi que les zones les moins susceptibles d’être touchées par le changement climatique.
  • Renforcer les dispositifs de surveillance existants (financement à long terme) et en mettre en place de nouveaux (évolution de la diversité génétique).

Géoportal

 

 

 

 

Accès

Comité Technique et Comité exécutif

Govern d'Andorra Région Nouvelle-Aquitaine Gobierno de Aragón Generalitat de Catalunya Eusko Jaurlaritza | Gobierno Vasco Occitanie Nafarroako Gobernua | Gobierno de Navarra


Comité de pilotage et partenaires du projet OPCC2

FORESPIR CTP Universidad Zaragoza IPE - CSIC Conservatorie Botanique National EEAD - CSIC brgm


Cofinanceurs du projet OPCC2

Occitanie alima'agri POCTEFA Fundación Biodiversidad PIMA adapta

OBSERVATOIRE PYRÉNÉEN DU CHANGEMENT CLIMATIQUE

Avenida Nuestra Señora de la Victoria, 8
22.700 - Jaca
Huesca - España

+34 974 36 31 00
info_opcc@ctp.org

Contactar