Energie

Vous êtes ici

L’impact du changement climatique sur le cycle hydrologique peut affecter la capacité des centrales hydrauliques à produire de l’énergie durant certaines périodes de l’année.

 

La modification des précipitations et du calendrier du dégel influe sur la capacité d'accumulation des barrages destinés à la production d’énergie hydraulique. 

Les sécheresses des années 2003, 2005, 2007 et 2012 ont provoqué de considérables diminutions de la production d’énergie hydraulique, dans le bassin de l’Èbre comme dans celui de la Haute-Garonne.
La fonte de la neige, à cause des températures élevées, fait avancer le pic printanier du débit des cours d’eau pyrénéens. Cette situation a parfois pour conséquence que la capacité d’accumulation de nombreux barrages durant les époques de pluie soit saturée.

 

La production d’énergie solaire pourrait être favorisée à l’avenir par une hausse du taux d’irradiation solaire dans tout le massif des Pyrénées.

Les changements prévus au niveau de la nébulosité et de la teneur en vapeur d'eau de l’atmosphère, causés par le changement climatique, pourraient entraîner une hausse du rayonnement solaire total, avec des effets positifs sur la production d’énergie d’origine solaire. La capacité de production d’énergie photovoltaïque potentielle pourrait augmenter de 10 % au milieu du siècle, par rapport à la capacité actuelle.
Néanmoins, cette hausse pourrait être altérée par l’augmentation des températures, qui a un impact négatif sur les systèmes photovoltaïques, et par les dommages causés par des phénomènes météorologiques extrêmes.

 

La production d’énergie éolienne pourrait être touchée de manière négative au cours des prochaines décennies à cause du changement climatique.

Les changements prévus dans le schéma des vents et la réduction attendue de leur vitesse moyenne en surface (jusqu’à 9 % plus lents) pourraient réduire le potentiel de production d’énergie éolienne d’environ 1 MWh/jour par rapport aux valeurs actuelles au cours de ce siècle.

 

Il est prévisible que la demande énergétique saisonnière varie considérablement au cours des prochaines années en raison de l’augmentation des températures moyennes et des vagues de chaleur.

Les hivers de plus en plus doux et les étés de plus en plus chauds, marqués par des vagues de chaleur, ont provoqué des changements au niveau de la structure de la demande énergétique de chauffage et de climatisation.

Il est très probable que, au cours des prochaines années, la demande énergétique augmente afin de satisfaire les besoins croissants de refroidissement en été (pics de demande).
En outre, cette augmentation de la demande pourrait coïncider avec le moment auquel la capacité de génération d’énergie hydroélectrique est la plus faible à cause des sécheresses typiques des mois d’été et de la demande croissante en eau pour d’autres usages (agriculture et consommation humaine).
Si les vagues de chaleur sont de plus en plus fréquentes et intenses, comme les principaux modèles le prévoient, les pics de demande durant l’été pourraient s’aggraver et générer des problèmes d’approvisionnement et des conflits au sein du secteur agricole.

 

Les infrastructures de production et de transport d’énergie pourraient être touchées par l’augmentation prévue des risques naturels.

La plupart des infrastructures énergétiques et des systèmes de transmission et de transformation de l’énergie sur les deux versants des Pyrénées sont particulièrement exposés aux risques climatiques et aux risques naturels provoqués ou renforcés par ceux-ci.

 

Recommandations :

  • Diversifier les sources d’énergie en donnant la priorité aux sources d’énergie renouvelables.
  • Promouvoir la transition à un modèle de production d’énergie renouvelable et décentralisé afin de remplacer le modèle de production centralisée actuelle.
  • Optimiser l’utilisation des ressources hydriques dans la production d’énergie hydroélectrique et thermoélectrique.
  • Adapter la gestion du secteur énergétique aux éventuelles variations de la demande.
  • Promouvoir l’utilisation rationnelle de l’énergie dans tous les secteurs socio-économiques des Pyrénées, plus particulièrement durant les pics d'affluence touristique.

Géoportal

 

 

 

 

Accès

Comité Technique et Comité exécutif

Govern d'Andorra Région Nouvelle-Aquitaine Gobierno de Aragón Generalitat de Catalunya Eusko Jaurlaritza | Gobierno Vasco Occitanie Nafarroako Gobernua | Gobierno de Navarra


Comité de pilotage et partenaires du projet OPCC2

FORESPIR CTP Universidad Zaragoza IPE - CSIC Conservatorie Botanique National EEAD - CSIC brgm


Cofinanceurs du projet OPCC2

Occitanie alima'agri POCTEFA Fundación Biodiversidad PIMA adapta

OBSERVATOIRE PYRÉNÉEN DU CHANGEMENT CLIMATIQUE

Avenida Nuestra Señora de la Victoria, 8
22.700 - Jaca
Huesca - España

+34 974 36 31 00
info_opcc@ctp.org

Contactar